Sait-on qu’Édith Wharton, romancière américaine née en 1862, était, à l’instar de Conrad ou de Kipling, une adepte de l’automobilisme ? Synonyme de découverte, d’exploration et de liberté, ce nouveau moyen de transport va lui permettre de nourrir son inspiration. « L’automobile a restauré le romantisme du voyage » écrit-elle en 1907, lorsque, accompagnée de son mari Teddy, de l’auteur Henri James et du chauffeur Charles Cook, elle entreprend un circuit dans le Sud-Ouest, les Pyrénées et la vallée du Rhône. En touriste éclairée, elle observe monuments et êtres humains, et livre ses remarques dans cet admirable récit de voyage.

L’interprète

Il faut embrasser le cinéma, bien sûr, mais aussi le théâtre et la musique pour évoquer Julie Depardieu. Grande mélomane, passionnée d’opéra, elle anime depuis la rentrée une chronique hebdomadaire dans la matinale de France Musique. Elle a joué récemment au théâtre sous la direction de Michel Fau. Sa grâce naturelle, sa fantaisie font d’elle une actrice recherchée par le jeune cinéma français.

 

À lire : La France en automobile traduit de l’américain par Jean Pavans, Mercure de France, 2015

Jeudi 23 novembre à 20h

Théâtre municipal, Fontenay-le-Comte
Entrée libre dans la limite des places disponibles

 

 

Crédit photo: © JG. Giaume