À travers un montage de textes, extraits des différents livres d’Alice Zeniter (Jusque dans nos bras, Sombre Dimanche, De qui aurais-je crainte, Juste avant l’oubli, L’Art de perdre, et aussi des écrits inédits), ce concert littéraire à deux voix et une basse invite les spectateurs à se laisser aller à une rêverie autour des thèmes de l’amour et du désir. Les histoires se mêlent et s’entrelacent aux notes de musique au point que les personnages semblent se répondre d’un livre à l’autre. L’on suit ainsi dix ou douze trajectoires différentes, les étapes d’un amour qui les regroupe tous et qui se déploie à travers les âges de la vie, les crises et les extases. Entre littérature et musique, cette forme tresse les mots et les mélodies, l’auteure s’aventurant sur le territoire du musicien, comme lui sur ses textes à elle.

 

L’auteure

Alice Zeniter est née en 1986. Après des études de littérature et de théâtre, elle entreprend d’écrire des romans et de mettre en scène des pièces de théâtre. Le succès de son troisième roman, Sombre Dimanche – prix du Livre Inter 2013 –, lui permet d’arrêter les petits boulots alimentaires. Elle trouve ainsi le temps d’écrire De qui aurais-je crainte avec le photographe Raphaël Neal (éditions du Bec en l’air) et Juste avant l’oubli (Flammarion) – prix Renaudot des lycéens 2015 –, ainsi que de mettre en scène Un Ours of cOurse, spectacle musical pour la jeunesse (paru en livre CD chez Actes Sud Junior).

Le musicien

Après une formation au Théâtre national de Toulouse, Nathan Gabily rejoint le Conservatoire national de Paris. À sa sortie, il commence à travailler avec la metteuse en scène Lena Paugam et dans plusieurs spectacles montés par Alice Zeniter. Dans la plupart des spectacles, il joue de plusieurs instruments (basse et guitare) et chante en scène, cultivant un statut hybride de comédien-musicien.

À lire : L’Art de perdre, Flammarion, 2017
Prix littéraire du Monde, 2017
Prix des Libraires de Nancy et des journalistes du Point, 2017
Prix Landerneau des lecteurs, 2017

 

 

Dimanche 26 novembre à 17h

Théâtre municipal, Fontenay-Le-Comte
Tarif : 10€ / 8€ / 6€

 

Crédit photo: © C. Berthelot